Prendre rendez-vous aujourd'hui !

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons dans un délai de 48 heures pour confirmer votre rendez-vous.

Tunnel carpien

Nos conditions spécialisées

Tunnel carpien

Si vous êtes comme la majorité de gens de nos jours, vous passez sûrement beaucoup de temps une main sur la souris, l’autre sur le clavier et les yeux rivés sur l’écran de votre ordinateur. Ceci peut sembler une façon inoffensive de passer vos journées, mais vous vous exposez à une situation de risques de blessures.

Comment pourriez-vous subir une blessure en restant assis à votre bureau naviguant sur Internet? Vous pourriez développer le syndrome du canal carpien (SCC), un désordre qui se caractérise par l’engourdissement, la douleur ou le picotement dans le bras, le poignet ou la main. Les mouvements répétitifs tels que la frappe au clavier, l’utilisation de la souris de l’ordinateur et la couture déclenchent souvent cette condition. Les activités qui exigent la flexion du poignet durant de longues périodes telles que la conduite automobile, le vélo de montagne, l’utilisation d’un séchoir à cheveux et pousser une poussette de bébé peuvent aussi provoquer le syndrome du canal carpien. Ces activités causent l’enflure des tendons du poignet et exercent une pression sur le nerf adjacent (le nerf médian). La compression du nerf médian résulte en une fatigue et un inconfort du poignet et dans les cas les plus sévères, une atrophie musculaire.

Le nerf médian a son point de départ dans la moelle épinière du cou et descend le long de l’épaule et du bras jusqu’à la main. Même si le syndrome du canal carpien est typiquement une condition du poignet, une irritation n’importe où le long du nerf médian peut provoquer le SCC. À titre de spécialiste de la prévention, le chiropraticien recherchera toute possibilité de compression du nerf médian chez les patients ressentant de la douleur au poignet. En fait, le chiropraticien croit qu’une des principales raisons pour laquelle tant de personnes souffrant de SCC n’obtiennent aucun soulagement, par des thérapies médicales conventionnelles, est que le traitement est axé uniquement sur le poignet ignorant d’autres causes d’irritation du nerf médian.

En contraste, les chiropraticiens considèrent la personne dans son entité lorsqu’ils traitent les patients souffrant de SCC. Ce programme holistique peut impliquer une thérapie du poignet aussi bien que de la colonne vertébrale et des muscles du cou. De plus, le chiropraticien considère d’autres facteurs tels que la nutrition, la bonne forme physique et le stress. Le résultat? Un programme compréhensif visant à mettre un terme à la douleur causée par le syndrome du canal carpien. Cette approche unique est supportée par l’évidence scientifique qui indique que la chiropratique est un moyen sûr et efficace pour soulager le syndrome du canal carpien (J Manipulative Physiol Ther 1998; 21:317-26).

Quelles sont les techniques spécifiques utilisées par les chiropraticiens pour éliminer la douleur au poignet?

Vous trouverez dans les paragraphes suivants plusieurs stratégies déjà éprouvées que votre chiropraticien peut recommander.

Mettre un terme aux subluxations

Le nerf médian a comme point de départ les tissus nerveux qui émergent d’entre cinq vertèbres du bas du cou. Conséquemment, les problèmes vertébraux à cet endroit peuvent causer des dommages au nerf médian. Plusieurs personnes souffrant de SCC trouvent un soulagement durable par des ajustements chiropratiques au niveau du cou, manœuvres douces qui rétablissent le mouvement optimal et la position normale aux segments de la colonne vertébrale affectés. Ces endroits dysfonctionnels sont appelés subluxations vertébrales. Les chiropraticiens sont des experts reconnus pour détecter, corriger et prévenir les subluxations vertébrales.

En plus d’ajuster la colonne cervicale, votre chiropraticien peut aussi ajuster les articulations de votre poignet et de votre main. Dans certains cas de SCC, les mouvements articulaires sont diminués et les tissus environnants inflammés, aggravant ainsi le syndrome. Les ajustements chiropratiques rétablissent le bon alignement des os du poignet et de la main libérant le corps et lui permettant de se guérir.

Le syndrome du défilé thoraco-brachial

Souffrez-vous d’engourdissements ou de fourmillements aux bras ou aux mains? Est-ce que ce malaise s’intensifie lorsque vous levez les bras au-dessus de la tête, par exemple, en vous séchant les cheveux ou en changeant une ampoule électrique? Si oui, vous souffrez peut-être du syndrome du défilé thoraco-brachial.

Selon les chiropraticiens, ce syndrome peut être soulagé par les soins chiropratiques. Poursuivez votre lecture pour en connaître davantage sur ce syndrome et sur la stratégie révolutionnaire de la chiropratique pour le prévenir.

Qu’est-ce que le syndrome du défilé thoraco-brachial (SDTB)?

Le défilé thoraco-brachial est un endroit situé entre le cou et l’épaule. Plusieurs nerfs et vaisseaux sanguins traversent cet endroit entouré de muscles et d’os.

Ce syndrome implique la compression des nerfs et/ou des vaisseaux sanguins qui passent par le défilé thoraco-brachial. C’est souvent un groupe de tissus nerveux appelé plexus brachial inférieur qui est piégé. Ces tissus nerveux émergent de la moelle épinière entre les vertèbres de la partie inférieure du cou. Après avoir franchi le défilé thoraco-brachial, plusieurs nerfs du plexus brachial se forment en branches et descendent le long du bras.

Les nerfs les plus couramment affectés par le SDTB sont le nerf ulnaire (cubital) et le nerf médian. Le nerf ulnaire innerve l’avant-bras, la paume, le petit doigt et l’annulaire. Le nerf médian innerve l’avant-bras, la paume, le pouce, l’index et le majeur.

Une pression sur le contenu du défilé thoraco-brachial résulte en plusieurs symptômes comme de la douleur au bras et à la main, des engourdissements ou des fourmillements. Lever les bras au-dessus de la tête pour une période prolongée a tendance à aggraver le SDTB.

Causes courantes du SDTB

Lorsque le chiropraticien évalue un patient pour le SDTB, il tient compte de plusieurs facteurs incluant les facteurs déclencheurs du SDTB suivants:

Problèmes de posture

Les problèmes de posture tels qu’un dos voûté ou des épaules tombantes peuvent provoquer le SDTB. Une posture moins qu’optimale crée aussi des déséquilibres musculaires qui peuvent causer la contraction des muscles entourant le défilé thoraco-brachial provoquant une constriction des nerfs et des vaisseaux sanguins adjacents.

Traumatisme

Environ 40% des cas de SDTB sont déclenchés par un traumatisme physique comme une chute ou un accident automobile. Les chercheurs pensent qu’un traumatisme modifie l’alignement du défilé thoraco-brachial. Un traumatisme entraîne aussi de l’inflammation provoquant une compression des nerfs et des vaisseaux sanguins dans cette région.

Muscles contractés

Les déséquilibres musculaires comme ceux produits par le manque d’activité physique ou par un travail prolongé à un bureau ou à l’ordinateur peuvent aussi causer la contraction des muscles du défilé thoraco-brachial déclenchant le SDTB.

Une côte supplémentaire

Chez environ 1% de la population, on retrouve l’existence d’une côte s’étendant de la dernière vertèbre du cou appelée côte cervicale. Les côtes cervicales sont beaucoup plus petites que les côtes régulières. Néanmoins, elles peuvent comprimer le défilé thoraco-brachial. Toutefois, seulement 10% des personnes avec une côte cervicale développent le SDTB; plusieurs patients avec des côtes cervicales ne développent pas le SDTB à moins qu’ils ne présentent d’autres facteurs aggravants tels qu’un problème de posture ou un traumatisme.

La solution chiropratique

Pour prévenir le SDTB, les chiropraticiens abordent le problème sous plusieurs aspects. Cette approche globale est conforme à la philosophie holistique de la chiropratique qui enseigne que les soins chiropratiques s’occupent du corps dans son entité plutôt que simplement traiter les symptômes. Un programme préventif adapté à vos besoins peut inclure quelques-unes ou toutes les solutions suivantes.

Ajustements chiropratiques

Les problèmes de postures associés au SDTB sont aussi liés à une condition appelée subluxation vertébrale. Les subluxations vertébrales sont des endroits de la colonne vertébrale où le mouvement est restreint ou encore où les os (vertèbres) sont désalignés. Les chiropraticiens corrigent les subluxations vertébrales par des manœuvres douces et efficaces appelées ajustements chiropratiques. Les études scientifiques indiquent que les ajustements chiropratiques atténuent le SDTB (J Manipulative PhysiolTher 1997; 20:476-81).

Le SDTB a aussi été lié à un désalignement de la première côte, une condition que les ajustements chiropratiques peut aussi améliorer. En plus de corriger les problèmes de posture, les études démontrent que les ajustements chiropratiques peuvent soulager la tension musculaire, une autre cause du SDTB.

Exercices

Les patients atteints du SDTB souffrent souvent de déséquilibre musculaire. Particulièrement, les années d’inactivité ou de travail de bureau affaiblissent les petits muscles du milieu du dos et en même temps, les plus gros muscles dans la partie supérieure du cou et du thorax se contractent. Cette chaîne d’événements modifie l’alignement du haut du dos et du cou résultant en la compression du défilé thoraco-brachial. Les chiropraticiens suggèrent des exercices d’étirement et de renforcement spécialement conçus pour remédier aux problèmes musculaires associés au SDTB.

Modification d’ordre ergonomique

Le SDTB étant provoqué par la mauvaise posture, des modifications ergonomiques sont souvent la solution pour soulager le syndrome. Par exemple, votre chiropraticien peut vous demander de changer votre chaise, votre clavier d’ordinateur, votre téléphone ou votre bureau – ou modifier votre position assise ou votre technique de frappe au clavier.

Rabais de 55$ applicable sur un examen initial

Téléchargez votre coupon maintenant
témoignages
Des clients satisfaits de leurs traitements…

Tendinite

Au départ, je suis arrivé ici avec une tendinite à l’épaule droite. La douleur était très présente, elle m’empêchait de dormir et de faire mon travail ainsi qu’à la maison. J’ai entrepris les traitements au laser. Au bout d’environ 6 traitements, les effets étaient déjà là. J’avais essayé d’autres sortes de traitement auparavant mais sans réelles changement. J’ai été surprise de la rapidité et de l’effacité du traitement. Je n’en suis pas à ma première tendinite. Sans aucun doute je peux affirmer que la réabilitation fût beaucoup plus rapide et efficace que par le passé. Je remercie Dr. Sual pour son professionnalisme et de m’avoir redonné une qualité de vie plus qu’acceptable.

Louise Bégin

Problème bras

Merci à l’équipe du Centre de lazer thérapeutique. Merci Steve ! Au début des traitements lazer, je n’avais pratiquement plus d’amplitude et que dire des douleurs intenses et continuelles qui m’empêchaient de dormir. En très peu de temps, 3 traitements déjà une amélioration marquée me permettant enfin de croire à un retour la santé.

Actuellement, il me reste que quelques traitements pour enfin retrouver une vie normale et une santé optimale. Une équipe extraordinaire, des gens compétants, gentils, à l’écoute et soucieuse du mieux être de leurs patients.

Renée Dumas

Douleur au cou

Je suis très heureux de ne plus avoir à me rendre à Montréal pour obtenir des soins chiropratiques assistés par ordinateur pour soigner mes douleurs au cou et mes maux de tête. Cette technologie est très efficace et l’équipe du Dr Gaudy est très professionnelle. De plus, j’apprécie énormément les exercices spécifiques à faire à la maison.

Merci à toute l’équipe.

Robert Cloutier, Beauceville

Hernie discale

J’ai une hernie discale niveau L4-L5 qui me fait souffrir depuis 1 an. Après quelques séances de physiothérapie et un programme d’entrainement, tout allait bien. Mais voilà que le problème revient et me donne des douleurs au bas du dos et dans les jambes. J’ai pris rendez-vous avec le Centre de décompression discale de Québec et entrepris un programme pour corriger le problème. Après 22 traitements, je sens et constate une nette amélioration et plus de douleur. Les séances de décompression sont sans douleur et m’ont permise de relaxer pendant les traitements. Un personnel compétent et aimable et surtout accueillant.

J’entreprends maintenant un programme d’exercices qui va m’aider à maintenir une bonne santé de ma colonne vertébrale et à ne plus ressentir cette douleur si incommodante.

Merci à l’équipe

Kathleen Molloy

Difficulté à soulever des objets

Quand je suis arrivée au Centre j’étais très sceptique. J’avais beaucoup de douleur et j’avais beaucoup de difficultés à soulever des objets. Maintenant avec les traitements au Centre de Décompression discale de Québec, je fonctionne très bien, j’ai amélioré de beaucoup ma qualité de vie.

Le Dr. Gaudy est entouré de gens professionnels, merci à toute les équipes. J’ai aussi bénéficié de bons conseils, d’un programme d’exercices adaptés pour renforcir mon dos. C’est un grand plus dans ma vie.

Merci pour la chaleur humaine qui existe au Centre.

Milita Bisson

Disques écrasés

Ça faisait 21 ans que j’allais régulièrement chez un chiropraticien. Lorsque j’ai commencé ici j’avais un désajustement de la colonne et des disques écrasés ce qui m’occasionnait beaucoup de douleur et ça m’empêchait de faire certains travaux et du sport. Au début des traitements, j’avais une certaine crainte surtout qu’après le premier traitement j’ai été 2 jours sans rien faire, car j’avais mal partout, mais cela s’est amélioré après chaque traitement.

Maintenant, je suis très satisfaite, car je constate que je peux être debout beaucoup plus longtemps sans douleur et moins de raideur. J’ai beaucoup aimé le déroulement des traitements toujours avec douceur et calmement. L’accueil est toujours fait avec une grande gentillesse et professionnalisme. Vous avez amélioré ma qualité de vie et je n’hésiterai pas à vous recommander sans hésitation.

Merci à tout le personnel !

Micheline Careau

Communiquez avec nous

clinique de Québec

990, boulevard de la Chaudière,
Bureau 125 Québec (Québec) G1X 4M8

Téléphone : 418 659-7207

Télécopieur : 418 659-7273

Heures d'ouvertures

clinique de Lévis

803, Avenue Taniata
Lévis (Québec) G6Z 2C8

Téléphone : 418 834-5191

Télécopieur : 418 659-7273

Heures d'ouvertures